MA BIOGRAPHIE – MON PARCOURS
karoo worcester ,south africa
karoo worcester ,south africa

Je suis née à l’île Maurice, paradis des vacanciers situé dans l’océan indien. Mon père est musicien dans les grands hôtels et ma mère était secrétaire. Enfant introverti, je m’amusais avec la platine vinyle du salon. C’est  ansi que je découvre les Stones, Les Doors, Stevie Wonder. Je savais alors déjà que je voulais en faire mon métier.

Mes parents se séparent, je n’ai que cinq ans. La musique fut mon ancrage entre nos deux foyers. Au lycée j’étais très timide et en créant un groupe de rock, je me suis ouvert aux autres. On reprenait les tubes de mes groupes préférés : U2, Nirvanna, Red Hot Chilli Pepers, ColdPlay etc.. A 17 ans je décide de mettre un terme à mes études secondaire pour me consacrer a la musique. J’ai eu mon bac et j’ai commencé les piano bars. J’avais de grands rêves et pour cela il me fallait quitter mon île natale. Apres avoir économisé assez d’argent, j’ai rejoind ma mère en Afrique du Sud, elle m’avait trouvé un travail sur place. Direction Capetown.

Mon séjour en Afrique du Sud fut une grande source d’inspiration musicale pour moi. J’y ai fait des études d’ingénieur du son.  C’est la que je découvrit d’autres groupes en concert tel que Maroon 5 , Green Day, ou encore James Blunt. Je fit ma première scène  lors du World Rock Festival. J’étais finaliste et je fit la connaissance d’un producteur local. J’ai enregistré une douzaine de titres en anglais, dont le single Gone, qui explosa en 2007 sur les radios local. Mais suite à  des divergences d’opinions avec le producteur, l’album n’est jamais sorti.

Nouveau départ en 2008 : direction Londres et les castings de l’émission X Factor dans la gigantesque arène de l’O2. J’arrive dans la shortlist des 25 derniers sélectionnés, mais un problème de visa oblige les organisateurs à m’exclure de la compétition. Coup de blues. J’ai alors joué dans le métro, je dormais chez des amis, et j’étais à deux doigts de sombrer. Je voulais tout arrêter.

Puis une amie de la famille m’inscrit à la Nouvelle Star. J’ai d’abord dit non. J’ai passé les auditions, sans illusions, mais je les ai réussies avec succès.  Cette aventure  fût une expérience très enrichissante. Je n’ai pas gagné, ce n’était pas non plus dans mes plans. J’avais des titres plein la tête et je croyais dure comme fer en mon rêve.

Alors j’ai profité de la notoriété que cette  émission m’a offerte pour enchainer les concerts et rassembler assez d’argent pour enregistrer un disque. J’ai enregistré des maquettes, je savais qu’il me fallait plus d’une chanson pour convaincre, pour faire connaître mon univers musical. J’ai aussi tourné un clip. Et après un an de travail acharné, J’ai signé mon contrat d’artiste chez Universal Polydor.

Une collaboration qui s’est terminée en octobre 2015 et qui m’ouvre maintenant une porte vers une nouvelle page, un nouveau chapitre qui écrit dès maintenant.

J’ai toujours vécu en suivant ce dicton “Vise la lune, et si tu la rate, tu seras quand même parmi les étoiles” et mon histoire ne fait que commencer.